Actualités de l'ESS

Moins d'une année après l'entrée en vigueur de la Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée, plébiscitée le 5 juin 2016 par les Genevois à près de 68%, le DETA a présenté fin mars aux médias un catalogue regroupant les mesures envisagées.

Six principes structurants

Les 100 mesures présentées dans ce catalogue visent à couvrir l’ensemble des volets abordés par la LMCE. Elles s’organisent autour de 6 principes.

Les mesures rassemblées sous le thème Moyenne ceinture visent à mettre en œuvre une moyenne ceinture homogène et lisible, accueillant le trafic de transit non souhaité dans l’hyper-centre et les centres urbains et permettent d'accéder aux différents secteurs et quartiers du cœur d'agglomération.

Les mesures attachées aux Pénétrantes multimodales visent à assurer une liaison efficace et performante entre les limites cantonales et la moyenne ceinture pour l'ensemble des modes de transports.

Les mesures contenues dans les Centres urbains permettent concrètement de mettre en œuvre la priorité aux modes doux et aux transports publics tout en s’appuyant sur l’aménagement de la moyenne ceinture et les pénétrantes pour réduire le trafic de transit y circulant.

L’Hyper-centre rassemble quant à lui des mesures visant également à développer la priorité aux modes doux et transports publics par des mesures portant principalement sur la piétonisation et la pacification des espaces.

Les mesures proposées sous le thème Sécurisation des traversées de localité sur réseau primaire ou secondaires ont pour objectif principal, en dehors des zones définies par la loi, de sécuriser et fluidifier des axes subissant un trafic pendulaire important.

Enfin, les Services de mobilité et innovations proposent autant d’opportunités nouvelles de se déplacer, en visant notamment l'allégement de la pression du nombre de véhicules sur les réseaux, en favorisant le partage de véhicules plutôt que leur possession.

Une mise en œuvre par étapes

La mise en œuvre est envisagée sur les cinq prochaines années, par étapes.

La première étape (printemps 2017 – printemps 2018) s’attache à constituer la moyenne ceinture en rive droite du Rhône et le U-Lacustre, puis à développer les mesures de pacification de l’hyper-centre et des centres urbains. Elle vise également à engager la mise en place des principales pénétrantes multimodales.

La seconde étape d’importance (période 2019 – 2020) porte majoritairement sur la rive gauche avec l'achèvement du déploiement de la moyenne ceinture, puis des mesures concernant l’hyper-centre et les centres urbains. Cette deuxième étape est coordonnée avec la mise en service du Léman Express afin d'en renforcer  les effets attendus.

Au-delà des principales infrastructures et services de transports prévus ces prochaines années, tels que le Léman Express, la route des Nations, l’élargissement de l’autoroute, les liaisons routières de Genève-Sud, et les autres axes forts de transports publics, que la Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée viendra appuyer et accompagner, il s’agit également de préparer les infrastructures prévues à plus long terme telles que l’extension de la gare de Cornavin et le bouclement autoroutier avec la Traversée du lac.

 

Plus d'informations

Partager